Projet de loi de finances seconde partie : les missions budgétaires

Cher(e)s ami(e), 

Semaine législative très intense car nous entamions la semaine dernière l'examen de la seconde partie du projet de loi de finances. Nous avons discuté et voté les enveloppes budgétaires thématiques : anciens combattants ; agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales ; sport, jeunesse et vie associative ; cohésion des territoires ; sécurités et administration générale et territoriale de l'Etat. 

Sans développer ici chaque sujet, je soulignerai juste la volonté de la majorité de travailler sur chaque mission en maitrisant la dépense publique. Néanmoins, faire des économies n'est pas un projet politique ni une fin en soi. Les objectifs que nous poursuivons dans ce budget sont multiples : rendre plus efficace la dépense publique, stimuler notre activité économique et notre compétitivité tout en protégeant les plus faibles ; préparer l'avenir en investissant, seule façon d'obtenir réellement des économies à long terme et rétablir la confiance avec nos partenaires européens en tenant nos engagements budgétaires. Nous étudions chaque enveloppe avec le sérieux et le pragmatisme associés à La République en Marche, sans vision dogmatique, en visant uniquement l'efficacité. Hors de question de faire flamber la dépense publique ou bien d'effectuer des coupes budgétaires excessives et irréalisables. 

J'étais la semaine dernière en visite en circonscription dans un écosystème collaboratif « Oui Je Me Lance» à Soisy sur Seine. J'ai pu échanger avec des entrepreneurs qui m'ont présenté leurs projets, tous centrés sur l'économie collaborative ainsi que leurs objectifs de développement. J'ai ensuite rencontré un patron de PME qui embauche 150 collaborateurs actuellement et veut créer une cinquantaine de postes qualifiés d'ici cinq ans. Nous venons de voter plus de flexibilité pour les indépendants et entrepreneurs, les rencontrer et échanger avec eux sur nos initiatives me conforte dans l'idée que la vision proposée par la majorité présidentielle va dans le bons sens ! 

Enfin, je terminerai en vous annonçant que je suis candidate au bureau exécutif de La République en Marche au sein de la liste soutenue par Christophe Castaner. Je vous donne donc rendez vous le 18 novembre prochain pour le vote de l'organe de direction de notre mouvement ! 

Je crois profondément au renouvellement politique incarné par La République en Marche et je suis prête à y apporter mon énergie et mes compétences, à l'Assemblée et au sein de la direction de notre parti. 

Bien à vous tous, 

Marie Guévenoux
Députée de la 9e circonscription de l'Essonne
Secrétaire de l'Assemblée nationale