Réponse à Anne Hidalgo sur les transports gratuits pour les parisiens, hôpital claude Galien et visite de l'OFII

Cher(e)s ami(es), 
 

J'ai souhaité réagir hier sur Facebook à la proposition de la Maire de Paris, Anne Hidalgo qui souhaite la gratuité des transports pour les parisiens.

Difficile de ne pas y voir une proposition visant à faire oublier les polémiques des dernières semaines. Tout à un prix, Anne Hidalgo sait que les transports sont saturés, que le financement du Grand Paris Express n'est pas bouclé et que les RER ont besoin de nouveaux moyens.

La gratuité sera bien compensée sous une autre forme. Si l’idée de la Maire de Paris est de financer la gratuité des transports parisiens pour les parisiens par les usagers du reste de l’Ile de France comme cela semble être son intention : la réponse est claire et nette, c’est non.

Des millions d’usagers se rendent à Paris chaque jour dans des conditions de transports extrêmement difficiles. Ils veulent avant tout des transports qui fonctionnent, une place pour s'asseoir, être à l'heure le matin au travail et le soir pour profiter de leur famille. Ce serait à l’honneur de la Maire de Paris de prendre en compte la dimension régionale des transports, le fait que Paris appartient aussi aux franciliens, et que si une politique des transports doit être redéfinie c’est en concertation avec les autres départements d’Ile de France. Paris n'est pas une île, elle est la capitale de la France et doit comprendre que ce qu'elle décide concerne aussi sa banlieue.

J'étais la semaine dernière à la clinique Claude Galien d'Epinay-sous-Sénart. Trop souvent on oppose secteurs privé et public, alors que sur ce sujet comme sur d’autres, nous aurions à gagner à une meilleure collaboration. Notre département, l'Essonne, est sous doté en médecins alors même que la démographie augmente... un décloisonnement et une meilleure synergie des offres de soins est nécessaire. C'est le sens du plan "transformation de l'offre de soins" présenté par notre Ministre de la Santé, Agnes Buzyn, et le Premier Ministre, Edouard Philippe.

Enfin, j'ai continué mes déplacements terrain au sujet du projet de loi immigration, j'étais lundi dernier dans les locaux de l'OFII pour participer à un cours de Français pour des étrangers et assister à des entretiens d'intégration. J'étais à l'OFPRA vendredi pour assister à des entretiens de demandeurs d'asile et m'entretenir avec Pascal Brice, le Directeur Général de l'OFPRA. 

Bien à vous tous, 
Marie Guévenoux
Députée de la 9eme circonscription de l'Essonne
Secrétaire de l'Assemblée nationale