Lettre à Elisabeth Borne pour les nuisances aériennes

Cher(e)s ami(es), 

Les aéroports sont une chance pour le territoire, et leur développement ne doit pas se faire au détriment des riverains. J'agis pour cela :  il y a quelques semaines des auditions se sont déroulées à mon initiative à l'Assemblée nationale avec des associations de riverains, des experts, la navigation aérienne et l'autorité de contrôle des nuisances aériennes pour réfléchir ensemble à des solutions qui permettraient de réduire les nuisances sonores provoquées par l'activité des aéroports d'Orly et de Roissy-Charles-de-Gaulle. 

J'ai souhaité envoyer, au lendemain du lancement des assises du transport aérien, une lettre à la Ministre des Transports Elisabeth Borne qui explicite quelques propositions dont nous croyons - mes collègues des territoires d'Orly et de Roissy et moi même - qu'elles mériteraient d'être étudiées dans le cadre de ces assises. 

Pour ce qui est des nuisances sonores, nous pensons qu'augmenter l'altitude de vol des avions pourrait contribuer de manière significative à les réduire. 

Il existe des règles de pentes imposées au décollage jusqu'à une altitude de 3000 pieds (900m), cette altitude de pentes imposées s'appelle l'anti bruit. Nous pensons qu'il serait intéressant d'augmenter cette altitude à 5000 pieds (1500m). La conséquence serait simple : les avions montent plus haut plus rapidement, la vitesse au sol elle serait légèrement diminuée mais la nuisance sonore se réduit fortement avec l'altitude. 

Deux autres solutions dans le même esprit pourraient être étudiées : mettre fin au volume de protection environnemental illimité en altitude, optimiser et fiabiliser les trajectoires en dessous de 10000 pieds. C'est ce que nous avons proposé dans le courrier ci-dessous envoyé à Elisabeth Borne. Il ne s'agit pas de solutions absolues mais d'une base de discussion. Il faut que nous puissions en parler et trouver des voies d'amélioration. 

Je serai lundi prochain à la première réunion du groupe de travail consacré au sujet du bruit dans le cadre du thème "performance environnementale" des Assises nationales du transport aérien. Je proposerai au groupe de travail d'échanger sur ces pistes. 

Lettre adressée à la Ministre des Transports

Les évènements tragiques qui se sont récemment déroulés à Trèbes nous ont une fois de plus prouvé que nos forces de l'ordre et de secours sont fortement engagées dans notre protection et notre sécurité, ils font preuve d'un dévouement et d'un professionnalisme qui les honorent et nous honorent par la même occasion. J'ai pu observer ce professionnalisme sur le terrain car j'étais vendredi dernier avec le Colonel Laporte du groupement EST de l’Essonne pour une présentation du centre départemental d’appel d’urgence de l'Essonne. Près de 250 personnes y travaillent pour coordonner et orienter les services de secours des sapeurs pompiers et du SAMU sur l’ensemble du département. Accidents de la route, incendies, feux de forêt, secours à la personne, autant de missions où sont mobilisés pompiers professionnels et pompiers volontaires. Je tiens à les remercier pour leur accueil et surtout pour le travail qu'ils accomplissent tous les jours au service de nos concitoyens. 

Pour rappel, je vous invite à ma réunion publique pour discuter et débattre du projet de loi Asile et Immigration et qui aura lieu au Café Cultures de Draveil le Samedi 14 avril à 17h30. Inscription en remplissant ce formulaire

Bien à vous, 

Marie Guévenoux
Députée de la 9e circonscription de l'Essonne
Secrétaire de l'Assemblée nationale