Interdiction du portable à l'Ecole, les rodéos motorisés et le bilan d'un an d'action à l'Assemblée nationale

Cher(e)s ami(e)s, 
 Le téléphone portable - même s'il est un progrès technologique indiscutable - peut bien souvent avoir des effets négatifs sur nos enfants. C'est pour cela que nous avons adopté la semaine dernière une proposition de loi à l'initiative du Groupe la République en Marche qui vise à interdire le téléphone portable dans les écoles et les collèges. De nombreux jeunes développent une addiction aux écrans qui a des conséquences de plus en plus importantes sur le temps de lecture, l'activité physique ou l'attention. Cette loi était un engagement d'Emmanuel Macron, elle permet de fixer une règle claire sur laquelle les chefs d'établissement pourront s'appuyer. Si le développement technologique doit être encouragé, cela ne veut pas dire que nous devons en accepter tous les usages.

Je vous en ai parlé, nous souhaitons créer un délit spécifique qui vise à réprimer plus sévèrement les auteurs de rodéos motorisés. Cependant, l'agenda parlementaire très dense en ce moment nous a obligé à décaler son examen en séance publique. Nous prêterons attention au fait que ce texte puisse être adopté au début de l'été. Vous pourrez retrouver la vidéo de mon intervention lors du vote de ce texte en commission des lois en cliquant ici. 

J'ai eu le plaisir d'aller lundi dernier à Ris-Orangis à la rencontre des jeunes dit "décrocheurs" qui sont accueillis et aidés par les bénévoles de la Plate-forme du Quai de la Borde. J'y ai découvert des jeunes motivés pour s'en sortir, pour reprendre confiance en eux et retrouver le chemin de l'apprentissage. Ils suivent des ateliers de formation, réalisent des projets collectifs et renouent avec l'apprentissage des matières fondamentales. Cette rencontre inspirante m'a convaincu de leurs chances de s'en sortir et de retrouver le chemin de la réussite. 

Ces rencontres dans notre circonscription inspirent au quotidien mon action à l'Assemblée nationale lors des débats et votes des réformes nationales qui sont portées par le Gouvernement. Ces réformes, nous les mettons en oeuvre depuis maintenant un an. Je tiens donc à vous partager un document « Un an d’action pour le progrès » qui retrace cette année de travail des députés de la majorité. Les textes que nous avons votés, les sujets que nous avons portés. Cette première année d'action fut intense et dense, nous menons un travail constructif pour enrichir et accompagner les réformes du Gouvernement. Avec un seul objectif : réussir la transformation de notre pays. Nous sommes guidés par le projet du Président de la République que nous souhaitons mettre en oeuvre et par les attentes de nos concitoyens, qui ont décidé d'élire une majorité plurielle, plus représentative et composée pour l'essentiel de personnes n'ayant jamais été élues auparavant. 

Je me suis particulièrement engagée sur le texte sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme dont j'étais la porte-parole pour la majorité, texte qui visait à mettre fin à l'état d'urgence pour en adapter les mesures les plus efficaces au droit commun et ainsi mieux faire face à une menace terroriste protéiforme et permanente. Grâce aux échanges et retours des acteurs de terrain présents en Essonne, j'ai pu affiner ma réflexion dans le cadre de nombreux débats parlementaires et en particulier ceux sur le projet de loi Asile et Immigration. Ce projet vise à mieux accueillir les demandeurs d'asile, mieux intégrer les personnes qui seront amenées à rester en France et mieux éloigner celles et ceux qui n'ont pas vocation à l'être. Enfin, je suis actuellement rapporteure de deux projets de loi de la réforme institutionnelle qui portent trois mesures emblématiques voulues par le Président de la République : réduction du nombre de parlementaires, la limitation du cumul des mandats dans le temps et l'introduction d'une dose de proportionnelle qui vont profondément changer notre politique institutionnelle. 

Vous pourrez télécharger ce document en cliquant sur le lien ci-dessous : 

Télécharger le livret "Un an d'action pour le progrès"

Bien à vous tous, 
Marie Guévenoux 
Députée de la 9e circonscription de l'Essonne 
Secrétaire de l'Assemblée nationale